Les parents disent...

profil sabrina cliente de veronique boujdi

Sabrina : je m'inquiétais car mon petit garçon de 4 ans ne voulait pas parler à l'école. A la maison , il parlait pourtant mais c'est vrai avec des mots encore pas toujours bien prononcés . J'avais envie d'avoir l'avis d'une spécialiste rapidement   et surtout, je voulais savoir quoi faire. Je ne regrette pas d'avoir essayé la consultation en visio avec Véronique. I. a parlé facilement avec elle, il est resté concentré et Véronique m'a expliqué comment l'aider,   c'est top ! Je me sens rassurée. 

Chloé: mon fils en CM1 est bon élève mais la maitresse a remarqué qu'il fait beaucoup de fautes d'orthographe, moi aussi je l'ai constaté. Quand je  l'aide à  apprendre ses mots, il y passe du temps mais le lendemain il a tout oublié. Avec le bilan j'ai compris qu'il est dyslexique dysorthographie.  Depuis, j' applique d'autres méthodes  pour les devoirs et Véronique a aidé mon fils à trouver des stratégies qui marchent  pour apprendre ses leçons. 

profil ariane cliente de veronique boujdi

Ariane : au début, j'avais besoin de conseils, j'étais inquiète,  avec ma fille  de 4 ans  les repas  étaient très compliqués et je ne pouvais pas  l'inscrire à la cantine. J'étais dans l'attente d'un  rendez-vous chez l'orthophoniste depuis plusieurs mois et c'était difficile de rester sans solutions.

J'ai rencontré Véronique  par le biais d'internet,  avec son bilan j'ai découvert que N. avait des difficultés sensorielles . Nous avons eu plusieurs RDV pour réfléchir à des solutions maintenant la situation s'améliore et je me suis sentie écoutée et accompagnée même si ce n'est pas toujours facile, je sais que je peux la contacter facilement. 


Fatima : l'école me demandait un bilan orthophonique depuis 2 ans. M. est en CE1  . Il lit lentement encore et il ne comprend pas bien ce qu'il lit. Le bilan en visio nous a aidés. Maintenant, j'ai pu expliquer à la maitresse ses difficultés, elle l'aide et Véronique m'a donné plein de conseils pour les devoirs, nous faisons le point régulièrement.  

 

profil elliott client de veronique boujdi

Elliott : mon fils allait bientôt naître, ma femme est russe et elle voulait que notre fils parle sa langue. Je  ne parle pas le russe, je  ne le comprends et nous vivons en France. Je me posais beaucoup de questions sur le bilinguisme et j'avais besoin d'échanger avec une spécialiste. Grâce à la visioconsultation,  j'ai pu poser mes questions en toute discrétion. Aujourd'hui tout va bien,  l'aventure du bilinguisme franco russe ne me fait plus peur.